top of page

Rendez vos présentations efficaces grâce à des bases scientifiques éprouvées




Les secrets de l’apprentissage avec les multimédias: les principes de Mayer appliqués aux présentations


J’ai commencé à m’intéresser aux présentations multimédias en 2008 grâce au livre de Garr Reynolds: "Présentation Zen". Ce livre est maintenant à sa troisième édition.

Garr Reynolds a travaillé avec Steve Jobs, donc au niveau de la crédibilité il passait le test haut la main. Son livre était magnifique, épuré, bien illustré avec pleins d’exemples visuels.

J’ai beaucoup appris et je m’y réfère encore souvent.


J’ai lu beaucoup d’autres livres par la suite de Nancy Duarte, Carmine Gallo, Chris Anderson, Carmen Simon Robin Williams Jared Horvath, Robert Cialdini, Tim Pollard, et bien d'autres...pour essayer de bien développer le côté design et persuasion des présentations.


Venant d’un milieu universitaire, j’avais besoin de données probantes pour convaincre mes collègues du bien-fondé de ce changement majeur que je proposais.

Est arrivé la première édition du livre de Dr. Richard Mayer: « Multimedia Learning ». Pendant les 10 années suivantes j’ai suivi plusieurs études de ce chercheur infatigable. Il a à son actif plus de 500 recherches, c’est énorme !


Les bases de la théorie

Aujourd’hui j’aimerais vous parler des principes issues de la théorie cognitive de l’apprentissage avec les multimédias, développés par Dr. Richard Mayer, professeur à l'université de Californie. Ces principes sont basés sur les mécanismes d’apprentissage du cerveau humain:

  1. La théorie du double codage de Alan Pavio, on apprends via deux canaux, le canal visuel et le canal auditif

  2. Notre mémoire de travail, celle qui sélectionne et organise les nouvelles informations a une capacité limitée (3 à 4 mots ou groupes de mots à la fois maximum)

  3. Apprendre est un processus actif, et non passif. L’apprenant doit s’engager dans son apprentissage.


Les principes de la théorie d'apprentissage avec les multimédias

Je vous présente chacun des principes et mes conseils d’application dans nos présentations multimédias.


1- Principe de redondance: Il est préférable d’offrir de la narration seulement avec un visuel plutôt que de la narration, un visuel et du texte

—Lorsque vous présentez les informations verbalement, diminuer le texte au minimum sur votre diapositive,. Utilisez des mots-clés


2- Principe de cohérence: Éliminer toutes informations qui n’ajoutent pas de valeur aux propos. Se concentrer sur l’essentiel.

—Éviter l’infobésité, parfois les experts veulent trop en donner, concentrer votre contenu.


3- Principe de modalité: On apprend mieux en combinant du visuel et de la narration qu'utiliser seulement du visuel ou seulement de la narration.

—Maximiser les repères pour la mémoire en utilisant narration et visuel


4- Principe de signalisation: Mettre en évidence les informations importantes à retenir

—Il y a plusieurs façons de mettre des informations en évidence en utilisant des concepts de design graphique. Soit avec des contrastes, des flèches, de la couleur des formes ect…


5- Principe de contiguïté spatiale: Rapprocher les éléments qui sont reliés ensembles facilite la compréhension. Organiser les informations pour qu’elles soient à proximité pour éviter des va-et-vient des yeux inutiles

—Dans un graphique essayer de mettre les résultats directement dans le graphique, rapprocher le texte explicatif le plus près possible d’un visuel. Ne pas avoir peur de laisser une partie de la diapositive vide (on l’appelle l’espace négatif en graphisme)


6- Principe de contiguïté temporelle: Synchroniser vos visuels et votre narration pour qu’ils apparaissent en même temps.

—Présenter explications et visuels simultanément pour éviter la confusion


7- Principe de segmentation: Fragmenter les informations pour qu’elles soient plus digestes.

—Vous pouvez utiliser plusieurs diapositives, plutôt que de surcharger une seule diapositive. Le nombre de diapositives importent peu. Ce que vous devez respecter est le temps qui vous est alloué.


8- Principe de pré-entraînement: Préparer son auditoire au préalable, permet l’activation de schémas déjà disponibles dans la mémoire long terme ce qui facilite l’intégration des nouvelles connaissances.

—Envoyer avant la présentation les objectifs, une vidéo explicative, un bande sonore, un article comme pour échauffer votre auditoire avant l’entraînement officiel.


9- Principe de modalité: Présenter les visuels avec de la narration plutôt qu’avec du texte.

—Ne pas répéter ou lire textuellement une diapositive,


10- Principe de personnalisation: Vaut mieux utiliser un ton conversationnel qu’un ton formel.

—Définitivement plus engageant pour son auditoire d'utiliser sa voix naturelle.


Prochains principes multimédias à venir

Voilà, ce sont une partie des principes multimédias de la théorie cognitive de l’apprentissage de Dr. Mayer. Pour en savoir plus vous pouvez consulter la troisième édition de son livre: "Multimedia Learning"

Dans sa dernière édition, Dr. Mayer projette d’explorer davantage l’influence de l’émotion et de la motivation sur l’apprentissage. Je crois sincèrement que c’est une avenue très prometteuse sachant chaque être humain apprends avant tout à partir de qui il est, sa personnalité, son expérience, sa culture et le contexte dans lequel se déroule la formation.


Ce sont de bons guides pour favoriser un meilleur apprentissage. Il faut toutefois ajouter des stratégies supplémentaires pour approfondir ses connaissances. Nous verrons ces tactiques de mémorisation dans un prochain article de blog.


Sur ce je vous souhaite un bon début de semaine et laissez-moi savoir si cet article vous a aidé ou vous a fourni des munitions supplémentaires contre les « bullets points ».



Grand merci à tous mes abonnés fidèles ;)


Pour vous abonner à cette brillante infolettre c'est par ici


Bienvenue à tous les nouveaux membres, c'est ben l'fun de voir notre communauté grandir. Les gentils révolutionnaires de "Présenter Autrement".


N'hésitez pas à partager cette infolettre avec un(e) collègue ou un(e) ami(e) si vous croyez que ça pourrait lui être utile.





Merci d’avoir lu jusqu’ici 😉.

Johanne






bottom of page