Votre attention S.V.P ?


Je me souviens de cette phrase mémorable répétée è plusieurs reprises par mon prof de math au secondaire: "Votre attention s.v.p. ?" Capter et maintenir l'attention ne date pas d'hier, tous les prof vous le confirmeront. Mais est-ce vrai que notre capacité d'attention è diminuer drastiquement depuis les années 2000 ?


Moins que l'attention d'un poisson rouge ?

Selon une étude publié par Microsoft en 2015, notre capacité d'attention serait passé de 12 secondes en 2000 à 8 secondes en 2013 .


C'est de la bullshit


C'est pas moi qui le dit mais quelqu'un que j'estime beaucoup et en qui j'ai une totale confiance "Patti Shank, PhD " dans un article de elearning industry..


Simon Maybin journaliste de la BBC World service abonde dans le même sens. Les statistiques ou études soutenant cette hypothèse sont introuvables ou vérifiables.

Et en passant, les poissons rouges n'ont pas de capacité d'attention ni même de mémoire...

Mais qu'en est-il de l'attention anyway ? C'est quoi et est-ce qu'elle a changé ?


Êtes-vous capable de maintenir votre attention pendant toute la durée d'un bon film ? La réponse est sûrement oui n'est-ce pas? Alors ce que j'en déduis c'est que notre capacité d'attention est variable, tout dépendant de l'activité et/ou de l'effort cognitif qui nous est demandé.


Dr. Shank mentionne une étude de Chun, Golumb et Turk-Browne qui décrive 2 types d'attention.


"Attention externe: réfère à comment nous sélectionnons et traitons l'information avec nos sens et le monde externe"
Attention interne: Réfère à comment nous sélectionnons et traitons l'information à partir de l'intérieur comme avec notre mémoire et nos émotions"
-Patti Shank (traduction libre)

Désolée si la traduction n'est pas parfaite, ce n'est pas force.


Il n'y a donc pas de "capacité d'attention" mais plutôt une compétition pour notre attention. Et c'est ici que tout a changé depuis les années 2000. Mon prof de math n'avait pas beaucoup de compétiteurs durant son cours (avant les années 2000), à part quelques élèves turbulents. Alors qu'aujourd'hui tout est distraction. Tout l'monde veut notre attention.

  • Notre cellulaire

  • Notre tablette

  • Les notifications de toutes sortes

  • Nos courriels

Bref la compétition est très forte, et on carbure à la dopamine d'une notification. C'est rendu que ceux qui sont loin de nous sont plus importants que ceux qui sont devant nous ! Houston we have a problem...

En même temps, la quantité d'informations disponibles est in-cro-ya-ble ! Tout est à portée de main. Notre envie irrésistible de savoir tout de suite la réponse à une question qui nous vient en tête est irrésistible. The science of


Quel est le danger qui nous guette alors ?


Le multi-tâches qui nuit considérablement à notre attention. Ben Parr auteur du livre Captivology, the sciene of capturing people's attention, nous mentionne une étude du Dr. Gloria Mark, professeur à UC Irvine, qui stipule que lorsqu'une distraction survient alors que vous êtes concentré sur une activité, ça peut prendre jusqu'à 23 minutes avant de revenir dans le flow de votre activité.

Donc pas une bonne idée. Dr Jared Horvath l'explique très bien dans cette vidéo. Assez incroyable de voir comment notre attention peut nous jouer des tours


Selon Ben Parr, nous avons 3 types d'attention

  1. Immédiate: nous sommes constamment stimulé par des objets, des nouveautés, des dangers qui pourraient mettre notre vie en péril ou pas. C'est la fonction de l'attention immédiate.

  2. Courte: Elle nous permet de focuser sur quelque chose en particulier avec l'aide de la mémoire de travail. La mémoire de travail dirige notre attention et transmet l'information vers la mémoire long terme.

  3. Longue: Pourquoi on s'intéresse encore aux Beatles ? parce que notre longue attention est influencé par nos connaissances et nos expériences qui sont stockés dans notre mémoire long terme.

Pourquoi est-ce si important d'être attentif ?


Parce qu'on en a besoin pour apprendre. Et comme formateur on doit savoir comment capter et maintenir cette attention pour maximiser l'apprentissage. L'attention est le premier pillier de l'apprentissage tel qu'énoncé par Stanislas Deheane, Psychologue Français, spécialiste en neuropsychologie.

Maintenant qu'on en sait un peu plus sur l'attention je vous invite à ma prochaine publication où on abordera comment capter et maintenir cette fameuse attention si importante !

D'ici là, comme disait ma grand-mère : "Portez-vous bien"






Merci d’avoir lu jusqu’ici 😉.

Johanne


Facebook LinkedIn


Vous êtes nouveaux ? Yeh! Abonnez-vous à mon infolettre juste ici !


Si vous avez aimez, partagez avec vos amis(es) et collègues !